+91 93888 82571

Arts

Créativité

Dans l’enceinte d’un jardin tropical calme et gorgé de vie, dans une grande maison familiale, le Centre d’art et d’ayurveda Saaram s’est donné pour mission d’accompagner individuellement chacun et chacune à la rencontre de la sagesse et des richesses foisonnantes de l’Inde du Sud.

Gràce à la bienveillance de l`équipe et celle de Murielle, fondatrice du lieu, vous pourrez, dans le soin et le plus grand respect, nourrir votre cheminement personnel avec des “outils de vie”, d’Orient et d’Occident, que Saaram a réunni pour vous.

” Il est temps de se poser, d’écouter, d’aller vers l’intérieur. Il est temps de découvrir les contrées inconnues que chacun porte en soi, d’en explorer les profondeurs, les remous autant que les clartés, d’y trouver une assise autant qu’une lumineuse liberté. Loin de la cacophonie ambiante, il est bon de percevoir sa petite musique personnelle qui demande à se faire entendre non parce qu’elle est supérieure aux autres mais parce qu’elle est unique” Jacqueline Kellen

Les ateliers de mouvement créatif et de chant spontané

“Laissez-moi apprendre de mon corps, parce que là où il est, je suis ” (Dany Bois)

Le mouvement créatif par Murielle

Murielle a fait de l`Inde son pays d`adoption depuis bientôt 30 ans. Ses champs d`activités sont multidisciplinaires (danse classique indienne du Bharata Natyam, danse contemporaine, improvisation, théatre, psychologie, nutrition ), l`ayurvéda et la créativité restant au centre de sa quête vers un monde plus harmonieux.

Danser est une source de plaisir universel depuis la nuit des temps ! Lorsque le corps bouge, l’esprit s’apaise, les tensions se dénouent, l’énergie circule.

La danse créative offre un espace d’expression, de coopération et d’écoute sans jugement. Elle invite à partir à la découverte de soi, en se connectant à son propre langage corporel. Le corps en mouvement devient alors passerelle, vers soi et vers les autres.

Le chant spontané par Olga

Amoureuse, orpailleuse, glaneuse de merveilles, Olga danse (BMC, danse contact, danse voltige, danse des 5 rythmes), cuisine (cuisine végétarienne et enjouée) et après une approche des médecines traditionnelles chinoise et indienne, pratique assiduement méditation, Chi Kong et TaiJi.

Depuis quelques années elle fait son miel (et même royale gelée) du chant spontané, auprès de Christophe Boyer (“Le chant de la vie”) et partage l’immense joie de chanter spontané.

“Le chant spontané est le chant de l’instant présent“.

En offrant ma voix au chant qui surgit au coeur de l’ici et maintenant, au coeur de ce qui est, en écho, le chant me donne corps.

Je peux alors, détendue et portée, en présence et en résonance, me redécouvrir instrument vibrant, pleinement vivant.

Mon chant s’élève, notre chant se tisse dans le vent et dans la jubilation et l’émerveillement, laisse apparaitre la magnifique et sauvage musique du monde.

Il aura suffi pour cela, d’ouvrir la bouche, un tout petit peu, et de s’être laissé emporter par le son naissant…

Vive la Vie !

Les Arts au Kérala

L’évolution des formes artistiques au sud de l’Inde, et particulièrement au Kérala, reflète bien l’esprit paisible des régions côtières à travers un riche héritage culturel.

  • Plusieurs formes de danses classiques comme le Mohini Attam (Kérala), le Bharata Natyam (Tamil Nadu), le Kuchipudi (Andhra Pradesh);
  • Théatre dansé : Kathakali, Kutiyattam
  • Art martial : Kalarippayyat
  • Musique carnatique

Au-delà des arts classiques, on trouve de très nombreuses formes populaires : le Kérala compte plus de 400 formes d’expression scéniques distinctes ! Chaque village, chaque communauté a su développer une forme particulière, qui, même à l’ère de l’audiovisuel, continue de fasciner petits et grands.

Nous organisons des ateliers d’initiation afin de vous donner des clés nécessaires à la compréhension des ces différentes formes artistiques. Quelques heures de découverte ou en résidence pour un travail plus approfondi.

Danse créative

dance-2A l’opposé des formes classiques extrêmement codifiées, la danse créative se veut un moyen de partir à la découverte de soi en créant son propre langage corporel. Le corps en movement devient alors un instrument par lequel on s’exprime, tout âge et toute condition confondus.

De nombreuses études scientifiques, notament en neurosciences, ont prouvé l’efficacité des différentes techniques utilisant le mouvement, d’un point de vue physique autant que mental, social et émotionnel, dans sa vie privée autant que professionnelle.

  • Amélioration de l’état général de santé
  • Meilleure image de soi
  • Amélioration de l`attention et de la concentration
  • Gestion du stress, de l`anxiété, en libérant les tensions et les blocages
  • Developpement de ses propres potentiels et amelioration de ses modes de communication
  • Développement de la créativité et de son pouvoir d`innovation

Grâce aux bienfaits ressentis à travers le corps, c’est l’être tout entier qui grandit en puissance et en harmonie avec soi-même et son environnement. On peut utiliser les principes de danse créative de mille façons, en adaptant les types d’exercices proposés aux besoins spécifiques de chaque personne ou chaque groupe.

Atelier à but social :

dance-9J’anime régulièrement des ateliers de thérapie par le mouvement et la danse créative avec des femmes et des enfants issus de classes sociales défavorisées, ainsi qu`avec des personnes agées, des personnes à mobilité réduite ou ayant un handicap.

Quel sentiment de plénitude lorsque j’aperçois un sourire sur ses visages de femmes et d’enfants qui n’ont souvent connu de la vie qu’insultes et maltraitances, ou subissant simplement l`exclusion quotidienne de par leur difference.

Se reconnecter a son corps c`est aussi se connecter a soi, developer confiance et autonomie, améliorer nos capacités d`échanges et de communication. C`est tendre vers un monde d`acceptation, de tolérance et d`harmonie.

Atelier pour les entreprises :

Gérer une entreprise veut dire respecter chaque individu qui la fait fonctionner tout en construisant une équipe à l’esprit à la fois flexible, harmonieux et efficace. Cet atelier a la particularité d’allier la théorie du développement personnel selon l’ayurvéda avec les techniques innovatrices de danse créative qui permettent un travail sur l’individu au sein de groupe, ou comment développer au mieux le potentiel de chacun et gérer les tensions internes.

N`hésitez pas a me contacter. Des ateliers de durée variable peuvent etre créés en fonction de vos besoins spécifiques, en individuel ou en enterprises.

Résidence d'artistes – Art contemporain

Nous avons déja acceuilli de nombreux artistes en résidence, pour des créations individuelles ou en collaboration : écrivain, peintre, danseur, chanteur, conteur, musicien. Un studio et une grande terrasse sont à votre disposition, ainsi qu`une bibliothèque et l`accès au réseau Wi-Fi. Chambres d`hotes et repas maison, tout au long de l`année.

Possibilité d`échanger avec les artitstes locaux ou d`organiser des ateliers dans les écoles.

N`hésitez pas à nous contacter pour plus d`informations.

Formes classiques

arts-1Il existe deux grandes traditions classiques en Inde : au Nord la musique hindoustani, et au sud, la musique carnatique. Toutes deux nées d’une tradition poétique ancestrale, elles interprêtent à leur façon les textes sacrés : chanteurs et musiciens ornementent la métrique des poèmes, tandis que les danseurs illustrent les principaux thèmes et les rythment dans l’espace. Les artistes classiques font un apprentissage très long et rigoureux auprès de grands maîtres, la connaissance étant en grande partie transmise de façon orale.

Le plus vieux traité remonterai au Vème siècle av.JC , le Natya Shastra, rédigé par le sage Bharata , appelé aussi le 5ème Véda. On raconte que le dieu Brahma lui-même décida de créer les arts afin d’enseigner la connaissance divine aux humains, mais aussi de ressentir l’émotion esthétique, Rasa, et expérimenter une pure félicité. Il s’inspira du savoir des 4 Vedas pour en créer un cinquième qui représente la quintessence de tous les arts.

La musique

La forme musicale la plus répandue est le Raga, que l’on peut traduire par ‘couleur’. A chaque Raga correspond certaines notes, choisies pour exprimer un sentiment, une émotion. Ils sont chantés à un certain moment de la journée et liés aux saisons de l’année.

Lors d’un concert le musicien annonce son ‘sa’, note sur laquelle les autres musiciens vont s’accorder et qui correspondantes au sentiment du Raga choisi.

Bien que respectant des règles strictement définies, l’interprète aura pourtant la possibilité d’improviser, pour le plus grand plaisir des auditeurs.

La danse

La danse est traditionnellement liée à la poésie et la musique. Elle permet de faire découvrir au plus grand nombre les grands principes spirituels à travers les épisodes tirés de la littérature sacrée.

Les expressions corporelles (=Abhinaya) englobent toutes les parties du corps (tête, membres, yeux, visage, main, doigts…). Ce répertoire permet de représenter à la fois des gestes quotidiens et des concepts abstraits. Le danseur va donc mimer plusieurs personnages et les paysages alentours. Les formes dansées sont très codifiées et complexes Le talent de l’artiste suscitera une forte émotion esthétique, le Rasa (= saveur), notamment grâce à l’expression des émotions (=Bhava), la qualité des gestes des mains (=Mudra) et la richesse de la chorégraphie.

Le théatre

art-6Il existe aujourd’hui encore au Kérala le seul théâtre sanskrit survivant en Inde, le Kuttiyatam, l’ancêtre du Kathakali. Les spectacles traditionnels sont souvent joués lors des fêtes de temples et durent toute la nuit. Les acteurs-danseurs ne parlent pas mais miment et dansent sur les textes chantés en sanskrit ou malayalam, accompagnés de percussions capables de rythmer leur jeu. Formes classiques en voie de disparition, elles ont été sauvées grâce à la ténacité d’une grande famille de maître, les Chakyars. Une des plus grande institution se situe à Irinjilakuda, ‘Natana Kairali’ et ditigé par Mr Gopal Venu (la photo est celle de sa fille Kapila), disciple du grand maître Ammanur Madhava Chakyar. En 2001, l’Unesco a proclamé le Kutiyattam chef d’œuvre du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.